Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
Soutenez le Secours populaire
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
hétéroclite, écoute le temps, la tête dans les étoiles, les pieds par dessus

 

 




66 À la mort de Ronald Reagan
Mario Benedetti (poète uruguayen)

En mémoire des Nicaraguayens, de leurs 200 000 morts et des tortures immondes que Reagan le boucher leur a fait subir par son « ambassadeur » Negroponte.

10 de junio del 2004

A Ronald Reagan

A la muerte de un canalla
Mario Benedetti

 

Los canallas viven mucho,
pero algún día se mueren

 

A Ronald Reagan

OBITUARIO CON HURRAS

 

Vamos a festejarlo
vengan todos
los inocentes
los damnificados
los que gritan de noche
los que sueñan de dia
los que sufren el cuerpo
los que alojan fantasmas
los que pisan descalzos
los que blasfeman y arden
los pobres congelados
los que quieren a alguien
los que nunca se olvidan

vamos a festejarlo
vengan todos
el crápula se ha muerto
se acabó el alma negra
el ládron
el cochino
se acabó para siempre
hurra
que vengan todos

vamos a festejarlo
a no decir
la muerte
siempre lo borra todo
todo lo purifica
cualquier día

la muerte
no borra nada
quedan
siempre las cicatrices
hurra
murió el cretino

vamos a festejarlo
a no llorar de vicio
que lloren sus iguales
y se traguen sus lágrimas
se acabó el monstruo prócer
se acabó para siempre

vamos a festejarlo
a no ponermos tibios
a no creer que éste
es un muerto cualquiera

vamos a festerjarlo
a no volvermos flojos
a no olvidar que éste
es un muerto de mierda

10 juin 2004

À Ronald Reagan

À la mort d’une canaille
Mario Benedetti

 

Les canailles vivent longtemps,
mais un jour elles meurent

 

À Ronald Reagan

OBITUAIRE AVEC HOURRAS

 

Faisons la fête
venez tous
les innocents
les victimes
vous qui criez la nuit
vous qui rêvez le jour
vous qui souffrez dans votre corps
vous qui hébergez des fantômes
vous qui marchez pieds nus
vous qui blasphémez et brûlez
vous les pauvres gelés
vous qui aimez
vous qui n’oubliez jamais

faisons la fête
venez tous
la crapule est morte
elle s’est éteinte l’âme noire
le voleur
le porc
elle s’est éteinte pour toujours
hourra
venez tous

faisons la fête
pour ne pas dire
la mort
efface toujours tout
purifie tout
un jour ou l’autre

la mort
n’efface rien
elles restent
toujours les cicatrices
hourra
il est mort le crétin

faisons la fête
pour ne pas pleurer de vice
que pleurent ses semblables
et qu’ils boivent leurs larmes
il s’est éteint le monstre illustre
il s’est éteint pour toujours

faisons la fête
pour ne pas tiédir
pour ne pas croire que celui-ci
soit un mort quelconque

faisons la fête
pour ne pas faiblir
pour ne pas oublier que celui-ci
est un mort de merde


happy   dans   Assauts    Mardi 14 Septembre 2004, 18:38

 


 


d ’ é c h o   e n   é c h o s

 

PierreDesiles
PierreDesiles
15-10-04
à 19:49

1  

Bravo pour cette audace, Happy.

La canaille a eut le temps de se clôner avant de disparaître... malheureusement pour les innocents qui avaient échappé à celui-ci.

@+




Quau canto,
soun mau encanto
D’ici et d’ailleurs Qui chante son mal,
l’enchante

 


bienvenue
dans ce
joyeux
bric-à-brac
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

 
je vais aux routes
de mon cœur,
je suis la vision
de mes yeux !
The WeatherPixie

kimeli
ouvert le 15 juillet 2004
 
sommaires
des rubriques
de bric
et de broc
 
hier, sans nostalgie
demain, sans projet
aujourd'hui,
je suis
To translate
from and to
various
languages :



 

 

 

qui suis-je ?
Merci à Mephisto Lessiveur pour les images