Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)
hétéroclite, écoute le temps, la tête dans les étoiles, les pieds par dessus

 

 




31 Solitude
Serge Reggiani, et sa dernière compagne…

« Ma solitude »

écrite, composée et chantée par Georges Moustaki
et chantée aussi par Serge Reggiani

Pour avoir si souvent dormi
Avec ma solitude
Je m’en suis fait presqu’une amie
Une douce habitude
Elle ne me quitte pas d’un pas
Fidèle comme une ombre
Elle m’a suivi ça et là
Aux quatre coins du monde

Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude

Quand elle est au creux de mon lit
Elle prend toute la place
Et nous passons de longues nuits
Tous les deux face à face
Je ne sais vraiment pas jusqu’où
Ira cette complice

Faudra-t-il que j’y prenne goût
Ou que je réagisse ?

Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude

Par elle, j’ai autant appris
Que j’ai versé de larmes
Si parfois je la répudie
Jamais elle ne désarme
Et si je préfère l’amour
D’une autre courtisane
Elle sera à mon dernier jour
Ma dernière compagne

Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude

Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude

Faudra-t-il que j’y prenne gôut
Ou que je réagisse ?

La solitude a deux visages.

Je l’aime comme un refuge à l’incompréhension, au dégoût des hommes, à l’impossibilité d’être aimé sans conditions. Baume sur mes blessures, terreau de mes aspirations à un monde autre.

Je la crains comme un exil, irréversible résignation contre le faux bonheur de l’espoir, douce promesse irrationnelle jamais tenue.

J’aime sa compagnie fidèle, sa tendre et chaude étreinte, tout l’amour qu’elle fait sourdre de moi.

Je crains sa violente jalousie.

Pourtant...

Non, je ne suis jamais seul
Avec ma solitude

Une nuit d’été, étalé de tout mon long, le dos blotti contre la terre, je contemple le ciel qui peu à peu, puis gerbe à gerbe se peuple d’une myriade d’étoiles...

Je renonce à compter l’infini, plus rien ne m’importe, mon souffle vient et va, apaisé, du ciel à ma poitrine, de ma poitrine au ciel...

Je suis bien.

Je suis.


happy   dans   Caresses    Vendredi 23 Juillet 2004, 22:31

 


 


d ’ é c h o   e n   é c h o s

 

Elseanor
Elseanor
26-07-04
à 12:48

11  

Solitude, quand tu nous tiens...

Difficile de donner un visage à la solitude, tellement elle prend de formes différentes. Entouré(e), on peut quand même se sentir seul(e), sans personne pour comprendre vraiment les motivations qui habitent notre coeur. Seul, on peut se sentir seul(e) mais aussi "tranquille".

Quand j'avais 16 ans, 17 ans, 18 ans, on a toujours dit de moi que j'étais "une fille seule". Cela m'a toujours énervée...

...parce que seul(e), on peut se sentir bien dans sa peau (et je me sentais bien toute seule, maintenant je ne vois plus trop les choses comme ça, je trouve que c'est un peu dommage la solitude. Je me suis contentée d'avoir 1 ou 2 bonnes amies)

...parce que seul, on fait le point sur soi-même, on se détend. On se sent vraiment en vacances.

...parce qu'on peut vraiment en profiter pour s'épanouir, s'enrichir. J'ai surement lu ça dans un magazine féminin, mais quand on est seul, on s'occupe bien de soi, et ainsi on est "plus" riche quand on rencontre une autre personne.

Le problème est de savoir comment modérer sa "solitude", c'est tout ! :p

Bises

Elseanor




Quau canto,
soun mau encanto
D’ici et d’ailleurs Qui chante son mal,
l’enchante

 


bienvenue
dans ce
joyeux
bric-à-brac
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

 
je vais aux routes
de mon cœur,
je suis la vision
de mes yeux !
The WeatherPixie

kimeli
ouvert le 15 juillet 2004
 
sommaires
des rubriques
de bric
et de broc
 
hier, sans nostalgie
demain, sans projet
aujourd'hui,
je suis
To translate
from and to
various
languages :



 

 

 

qui suis-je ?
Merci à Mephisto Lessiveur pour les images